Salle Garnier – Opéra de Monte-Carlo

 

Inaugurée le 25 janvier 1879, la Salle Garnier située dans le Casino de Monte-Carlo, propose des événements à la hauteur de son cadre enchanteur.

Un patrimoine unique au monde

Joyau du Casino de Monte-Carlo, la Salle Garnier, témoigne, encore aujourd’hui de la démesure et de l’audace qui ont présidé à la construction du Casino de Monte-Carlo.

 

C’est pour continuer à rayonner, que la Société des Bains de Mer décide d’adjoindre à son casino une salle de concert digne de ce nom. Ainsi, Marie Blanc, qui depuis la mort de son mari dirige la SBM, fait appel à Charles Garnier.

 

Celui-ci porte le luxe et l’ornement à leur comble : mariage des trois ors, abondant usage du symbole de la lyre…Les poutres en fer destinées à former la charpente ont été dessinées par Gustave Eiffel. De grandes fenêtres donnant sur la mer font de la salle de spectacle un lieu unique au monde.

 

De 2003 à 2005, La Salle Garnier a été totalement restaurée, tout en conservant son esprit classique.  Les travaux, confiés à Mr Alain – Charles Perrotarchitecte en chef des Monuments Historiques français, ont permis de retrouver le décor d’origine. Alors qu’il avait fallu seulement 8 mois à Charles Garnier pour construire la salle de concerts, 2 ans auront été nécessaires pour lui redonner son faste d’antan, mais toujours avec la même passion de l’excellence.

 

De grands talents incontournables

De grandes têtes d’affiche de l’opéra et du théâtre se produisent à la Salle Garnier, et, parmi elles, la plus grande

d’entre les grandes : Sarah Bernhardt. L’Opéra de Monte-Carlo devient un lieu où s’épanouissent les avant-gardes culturelles pour se hisser au rang des scènes européennes les plus éminentes.

 

Jules Massenet est un habitué, tout comme les ballets russes de Serge Diaghilev qui y effectuent plusieurs résidences. L’établissement accueille encore bien d’autres génies créateurs, tels que,Georges Bizet, Gabriel Fauré, Camille Saint-Saëns, Verdi, ou Maurice Ravel.

 

Les oeuvres de Berlioz, Rossini, ou Wagner y sont portées en triomphe. De nombreux ouvrages lyriques majeurs y connaissent leur première représentation, tels La Damnation de Faust (1893), L’enfant et les Sortilèges (1925), Don Quichotte (1910) ou Déjanire (1911).

 

Les grandes voix de l’histoire lyrique du XXe siècle retentissent dans l’Opéra de Monte-Carlo, de Nellie Melba à Enrico Caruso, de Tito Schipa à Georges Thillet et plus récemment Ruggero Raimondi, Plácido Domingo ou Luciano Pavarotti.

 

Un répertoire toujours aussi éclectique

L’Opéra de Monte-Carlo perpétue la grande tradition lyrique tout en soutenant la création. L’excellente

acoustique de la Salle Garnier permet de proposer au public des spectacles étonnants, à l’image du

Monte-Carlo Jazz Festival, qui chaque automne, réunit les géants du jazz.

 

Tout au long de l’année, de Prince à Lionel Richie en passant par Patti Smith, Peter Doherty, Jane Birkin, le légendaire groupe de rock YES, la fabuleuse Lana del Rey ou encore Carla Bruni, nombreuses sont les vedettes internationales qui affectionnent de se produire sur une scène au décor magique…

 

Retrouvez la programmation de l’Opéra de Monte-Carlo sur le site de l’Opéra.

 
http://fr.montecarlosbm.com/wp-content/themes/sbm