Grand Prix de Formule 1 de Monaco : l’incroyable circuit au cœur de la Principauté

 

260,52 kilomètres, 78 tours, plus de 100 000 spectateurs : chaque année, le Grand Prix de Formule 1 de Monaco attire tous les regards. C’est l’histoire d’une course trépidante, de pneus qui crissent sur l’asphalte. D’une compétition exceptionnelle dans laquelle s’affrontent les plus grands pilotes du monde.

Il était une fois un Club Auto de légende…

1911. Le Club Sport Automobile et Vélocipédique de Monaco organise le premier rallye de Monte-Carlo. Ouverte sur le monde par nature, la Principauté accueille des concurrents venus de tous les horizons. En 1925, le Club Sport Automobile et Vélocipédique de Monaco change de nom et devient l’Automobile Club de Monaco. En 1928, il se voit refuser l’entrée à l’Association Internationale des Automobile Club Reconnus (AIACR), les épreuves se déroulant hors du territoire monégasque… Alexandre Noghès et son fils Antony ont alors l’idée audacieuse de créer un circuit automobile dans les rues mêmes de la Principauté. Le pilote monégasque Louis Chiron aide les deux hommes à concevoir le projet, et grâce au financement de la Société des Bains de Mer, d’importants travaux d’aménagement sont initiés. Le circuit est inauguré par le Prince Pierre six mois plus tard, le 14 avril 1929.

La naissance d’un Grand Prix d’exception…

C’est le Britannique William Grover-Williams qui remporte cette première édition au volant de sa Bugatti. Vitesse moyenne : 80 km/h ! L’engouement pour la course est immédiat : dès l’année suivante, le 6 avril 1930, 50 000 personnes viennent assister à l’épreuve ! Cet immense succès prend de court les restaurateurs : cette année-là, il faut être chanceux pour trouver une table libre. Aujourd’hui, le succès ne se dément pas, et les restaurants mettent un point d’honneur à accueillir tous les visiteurs.  

La Seconde Guerre mondiale, puis le décès du Prince Louis II provoqueront l’annulation de la course jusqu’en 1955. Depuis, le Grand Prix est disputé chaque année.

A circuit exceptionnel, pilotes exceptionnels

Le tracé du circuit parcourt les rues monégasques : boulevard Albert 1er, Casino de Monte-Carlo, quai des Etats-Unis, virage de la Rascasse… Toute la ville est aménagée pour accueillir la course. Le circuit de Monaco est le plus lent des circuits de Grands Prix, mais aussi le plus prestigieux, et le plus dangereux… Les pilotes rivalisent d’excellence pour négocier un parcours extrêmement technique. Les plus grands noms de la course automobile se sont illustrés ici, depuis Fangio dans les années 1950 jusqu’à Schumacher dans les années 1990. Par six fois Ayrton Senna remportera cette course mythique et entrera dans la légende du Grand Prix de Monaco.

 

Monte-Carlo Société des Bains de Mer, partenaire du Grand Prix

Chaque année, pendant 4 jours au mois de mai, la Société des Bains de Mer accueille dans ses établissements les milliers d’aficionados venus du monde entier. Point d’orgue de cet événement hors du commun : le dimanche de la course, quand plus de 100 000 personnes se donnent rendez-vous à Monaco ! A toute heure de la journée, les nombreux restaurants offrent une gastronomie d’excellence. Qu’il s’agisse de déguster un cocktail au Café de Paris Monte-Carlo pendant les essais, de savourer le menu d’un chef étoilé au Louis XV – Alain Ducasse à l’Hôtel de Paris en regardant la course aux premières loges, ou de réserver une chambre luxueuse avec vue imprenable sur le circuit à l’Hôtel Hermitage Monte-Carlo, le choix s’affiche à la hauteur de l’événement. Les voitures sont à quelques mètres des spectateurs. Exceptionnel ! Au Sea Lounge Monte-Carlo, à la Rascasse ou au Jimmy’z Monte-Carlo : le soir, la fête se poursuit dans les bars et jusque sur la piste de la course, qui devient une piste de danse le temps d’une nuit…