Monte-Carlo Jazz Festival

 

Placé sous le haut patronage de S.A.S le Prince Albert II, le Monte-Carlo Jazz Festival rassemble chaque année à Monaco, des artistes de jazz de renommée internationale, dans la prestigieuse Salle Garnier de l’Opéra de Monte-Carlo.

 

Salle Garnier150 ans de musique …

L’histoire, qui relie la principauté de Monaco à la musique, est façonnée par 150 ans d’amour, de grands noms et d’événements mythiques… C’est au nom de ce lien que la Société des Bains de Mer décide en 2006 de célébrer le jazz : musique vivante qui se moque des frontières et des barrières, et lance la première édition du Monte-Carlo Jazz Festival.

 

En savoir plus sur les prémisses du Monte-Carlo Jazz Festival

 

Le jazz s’épanouit à Monaco

En plein mois de novembre, le Monte-Carlo Jazz Festival réunit figures de légende et futurs grands noms d’un art en perpétuelle évolution, tels que Marcus Miller, Diana Krall, John Mac Laughlin, China Moses, Chick Corea, Manu Katche, Pino Daniele, Herbie Hancock, Monty Alexander, Trio Esperança, McCoy Tyner… pour un surprenant voyage musical entre le jazz d’hier, d’aujourd’hui et de demain.

 

La Salle Garnier, un trésor architectural

Véritable référence, le festival rassemble amateurs, connaisseurs et passionnés de Jazz, de par les artistes présents mais aussi par le majestueux décor à l’atmosphère unique que représente la Salle Garnier de l’Opéra de Monte-Carlo.

Inaugurée en 1879 par Sarah Bernhardt, la Salle Garnier de l’Opéra de Monte-Carlo est un trésor architectural signé Charles Garnier empreint de l’histoire lyrique et chorégraphique du XXe siècle.
Six mois suffiront pour donner naissance à ce prestigieux Opéra !

 

Surmontée d’une coupole de cuivre, décorée d’éléments sculptés ornés de mosaïques, la façade de la Salle Garnier domine la mer. Sur sa balustrade s’appuient deux statues monumentales, « La Danse » et « Le Chant », signées Gustave Doré et Sarah Bernhardt. Le brun des colonnes et pilastres en marbre d’Aberdeen, le rouge des fauteuils et l’abondance d’or qui recouvre les éléments de stuc sont illuminés par un lustre de cristal de quatre mètres de diamètre recelant pas moins de cinq tonnes de bronze ciselé.


Monte-Carlo SBM dédit ces quelques jours de musique à ceux qui aiment le jazz… Rejoignez-nous sur Facebook pour retrouver informations exclusives, photos inédites et rencontres avec les artistes !

 
 
http://fr.montecarlosbm.com/wp-content/themes/sbm